Le Blog sida Éclairages sur la séropositivité et l’épidémie de sida

Une dentiste normale

13 juin 2013 par Adeline |

Les enquêtes menées à Sida Info Service sur les discriminations à l’encontre des personnes séropositives ont montré que les dentistes étaient les professionnels les plus réticents à soigner les personnes atteintes par le VIH. Pierre a rencontré une dentiste qui prouve qu’il ne faut pas généraliser.

***

 

Je ne suis pas séropo mais ma dentiste pense le contraire. Enfin jusqu’à il y a peu. Ma dentiste je la connais depuis 15 ans. Je l’ai rencontrée la première fois conseillé par le hasard. Nous nous sommes vus, nous nous sommes plus et nous sommes restés ensemble pour le meilleur et pour le pire. En 2011, quand le cabinet mutualiste pour lequel elle travaille a déménagé dans un quartier un peu éloigné du mien, je l’ai suivie sans me poser de questions. Une qualité professionnelle associée à une qualité humaine, ça se respecte !

Dès le début, comme elle aime la conversation, je lui ai parlé de mon activité de formateur intermittent et de mon engagement dans une association de lutte contre le sida. Elle s’est révélée intéressée, curieuse, attentive à mon parcours. Souvent, par la suite, elle m’a demandé si tout allait bien, si le travail n’était pas trop dur, si les réductions budgétaires ne perturbaient pas trop le fonctionnement de l’association. Elle sait de quoi elle parle puisqu’elle officie elle aussi dans le champ de la santé publique !

Il y a quelques semaines, un accident de molaire m’a obligé à appeler ma dentiste en catastrophe. Trois jours après – avantage de vivre en dehors d’un désert médical – je me suis retrouvé la bouche ouverte à attendre le verdict de la Faculté. La pose d’une couronne s’avérait nécessaire. Coût : 350 euros environ. J’ai adressé le devis à ma mutuelle qui s’est empressée de m’accorder une prise en charge totale. J’étais content, surtout pour mon compte en banque.

Retour chez ma dentiste. « Alors, vous n’avez pas eu de problème avec la CMU* ?», m’a-t-elle demandé. « Quelle CMU ? », lui ai-je répondu. « Comment, vous n’êtes pas à la CMU ? », a-t-elle repris. « Ben non », ai-je fini par conclure.

Sur le coup, je n’ai pas réfléchi plus que ça à la question. J’avais autre chose à penser car les soins dentaires pour préparer la pose de ma couronne s’accompagnaient d’un certain stress. A la conversation babillarde de ma dentiste, je répondais surtout par onomatopées comme il est de bon ton lorsqu’une bouche est encombrée d’ustensiles de toute sorte.

Ce n’est que plus tard que j’ai repensé à notre échange.

Ainsi, depuis 15 ans, ma dentiste me croirait-elle séropo ? Il n’y a pas d’autre raison pour expliquer cette référence à la CMU. C’est du moins mon explication. Engagé dans une association de lutte contre le sida, je ne peux qu’être contaminé par le VIH, être en ALD (affection longue durée) et bénéficiaire de la CMU. C’est peut-être ce qu’on appelle un a priori mais c’est comme ça. Jamais nous n’avons abordé le sujet ouvertement. L’idée s’est insinuée dans sa tête, peut-être d’un seul coup, peut-être au fil des jours. En tout cas elle en a conclu que j’étais séropo, un point c’est tout !

Au bout du compte, cette découverte m’a ravi. A Sida Info Service, des enquêtes** réalisées depuis plusieurs années auprès des appelant-e-s séropositif-ve-s, rappellent que les dentistes demeurent les professionnel-le-s de santé qui refusent le plus souvent de faire les soins nécessaires. Ma dentiste, elle, ne m’a jamais posé de questions sur ma possible séropositivité, n’a jamais fait référence à d’éventuels risques pour elle ou pour ses patiente-s séronégatif-ve-s, ne s’est jamais surprotégée avec triples gants ou triples masques. Une dentiste normale, quoi ! Comme on aimerait en voir plus souvent.

Pierre

*Couverture Maladie Universelle

**5ème enquête sur les discriminations à l’encontre des personnes vivant avec le VIH – 2012

Crédit photo : © SIS Association

APPEL A TÉMOIGNAGES

L’objectif du Blog Sida est de fournir des éclairages sur l’épidémie de sida. Séropositif-ve-s, parlez de votre vie avec le VIH : l’annonce, les traitements, la prise en charge, la sexualité… Séronégatif-ve-s, racontez votre rapport à la prévention, au préservatif, votre expérience d’un test de dépistage. Proposez vos textes à temoigner@sida-info-service.org

Tout texte hors sujet, agressif, grossier, incitant à la haine raciale et à la discrimination, la diffamation, portant atteinte à l’honneur d’une personne, toute allusion sexiste, homophobe ou raciste, tout comme les messages publicitaires, sera écarté sans appel.

 

  1. Une réponse à l'article “Une dentiste normale”

  2. Par Edouard le 10 juin 2014

    Ce n’est pas parce qu’on est en ALD qu’on bénéficie de la CMU qui nécessite des minimas sociaux.
    Par contre on est exonéré de la part complémentaire pour les frais inhérents à l’affection.

Ecrire un commentaire