Le Blog sida Éclairages sur la séropositivité et l’épidémie de sida

Assurance : journal d’un cauchemar (2)

20 février 2012 par laurent |

(Suite et fin du précédent article)

Pas préparés au parcours du combattant que traversent la plupart des personnes séropositives lors de l’achat d’un appartement ou d’un maison pour assurer leur emprunt, tearsofangel, 34 ans, et son compagnon séronégatif vont tomber de haut et vivre un véritable cauchemar. Sur une proposition de SIS, tearsofangel (c’est son pseudo) a accepté de témoigner sur le Blog sida.

***

Stress et déprime

01 décembre 2010 – Voilà, c’est confirmé : c’est une erreur de leur part. Nous n’aurions jamais dû recevoir ces document, le contrat est caduc. Les boules. Ils se rendent pas compte du mal que ça fait. Mon copain est en train de péter un câble, il est en train de faire une dépression. Il ne travaille plus depuis hier et pleure toute la journée et la nuit. Tout ça à cause de moi, j’ai envie de mourir… Ça arrangerait tout le monde : plus de VIH. On devait donner la réponse à l’agence immobilière hier et ils ne veulent pas repousser de 15 jours. Ça va être officiel, on va tout perdre et se retrouver à la rue. C’est cool… Et moi, je m’en veux de plus en plus. Comme si ça suffisait pas d’apprendre la maladie. Je crois qu’il n’y a plus trop d’espoir.

02 décembre 2010 – Reprise de contact avec les courtiers : retour à la case départ, questionnaires santé, demande d’assurance. Personne ne se rend compte que l’on doit donner la réponse depuis le 30/11 et que nous allons devoir payer 10 % du montant de la maison en dédommagement, plus les frais d’agence, soit presque 40 000€. La banque vient de rappeler : ils ne veulent pas prendre de décision. On doit attendre mardi prochain : ils se foutent de notre gueule. C’est elle qui nous fout dans la m**** et c’est nous qui devons payer.

07 décembre 2010 – Vendredi, j’ai reçu de l’assurance de la banque un nouveau questionnaire spécifique VIH. J’ai eu du mal à faire accepter au médecin de le remplir. Lui m’a dit que j’aurais dû mentir. Je l’ai retourné quand même. Mais du coup, hier nous sommes allés chez un autre assureur et nous avons monté un dossier où j’apparais comme une personne saine. Moi, ça me fait quelque chose de devoir mentir.

16 décembre 2010 – Pour le moment, rien ne bouge. Encore déposé un dossier. On verra bien.

22 décembre 2010 – Voila, nous y sommes : refus de l’assurance de la banque au niveau 3 de la convention AERAS, et idem avec une autre assurance. 2 dossiers encore en cours mais peu d’espoir, je les ai eus au téléphone. Ce coup-ci, c’est sûr, on est à la rue mi-février en ayant tout perdu. Mon conseil au jour d’aujourd’hui : ne vous faites PAS dépister, MENTEZ sur votre état de santé. Et maintenant que je suis passé par AERAS, il y a un fichier qui le dit et toutes les assurances y ont accès…

23 décembre 2010 – On va tenter d’assurer uniquement sur la tête de mon compagnon, on verra bien… On a rendez-vous avec la banque pour les obliger à nous parler et tâcher de trouver un arrangement. Mais je n’ai plus l’espoir ni l’envie de me battre, je suis fatigué.

27 décembre 2010 – Bilan de notre RDV avec la banque : ils ne veulent rien nous proposer. Alors que sur les plaquettes AERAS et même dans le dossier d’assurance remis par la banque, il est indiqué qu’en cas de refus total d’assurance, la banque doit proposer un arrangement. Mais aucune assurance ne veut prendre ce risque avec moi. Nous n’avons eu aucune proposition de surprime, rien. On se fout de nous.

28 décembre 2010 – Dur de ne pas baisser les bras. Tout ça crée des tensions aussi dans notre couple. Allez, on s’accroche encore un peu, même si on craque en cette période de l’année où même ces enfoirés osent nous souhaiter de bonnes fêtes !!

La solution

21 janvier 2011 – Trois mois de galère, de doute, où l’on te dit clairement que tu es mourant et que tu n’en as plus pour très longtemps, mais bon. Nous avons eu aussi des retours farfelus. On demande une assurance sur 25 ans et l’on te dit « Ok pour le même montant mais sur 10 ans ». Ils s’imaginent quoi ?

La banque refuse de nous proposer quoi que ce soit, même une hypothèque ne leur suffit pas. Les associations, n’en parlons pas : vous êtes seul et vous le serez jusqu’a la fin de votre vie. Les courtiers, des rigolos.

Bon, malgré tout, une bonne nouvelle. Enfin, ce n’est pas encore fait, nous attendons le nouveau contrat et tant que je l’aurai pas signé et renvoyé, j’aurai toujours un doute. La bonne nouvelle, c’est que j’ai fini par trouver une assurance qui ne prend en compte que l’accidentelle. C’est mieux que rien et la banque l’accepte donc nous n’avons plus le choix, ni le temps. Il a fallu que je refasse des tonnes d’examens et que mon médecin remplisse encore des tonnes de questionnaires. Nous avons dû faire une concession sur la durée du prêt, en le réduisant à 20 ans (sous entendu : je ne vivrai guère plus). Du coup, plus d’argent pour les travaux : il est passé en apport, pas trop le choix. Si tout va bien, on devrait emménager mi-février. Là, on commence les cartons…

Après ce long parcours, cela redevient possible. Heureusement que nous avions 4 mois d’attente au départ. Mais suite à cette histoire, je pense qu’il veut mieux mentir et répondre que tout va bien dès le premier questionnaire. Il reste encore tant de choses à faire évoluer. Ou sinon, rechercher longtemps à l’avance, bien avant de se lancer dans la recherche du logement, un assureur qui accepte de couvrir ce risque qui pour les médecins n’en est plus un, au risque de se faire ficher et griller. Car là, plus de vie privée, la planète entière doit savoir que j’ai le VIH. Mais ça en valait quand même le coût, puisque nous allons y vivre finalement, dans cette maison.

tearsofangel

Crédit photo : © Tous droits réservés

APPEL A TEMOIGNAGES

L’objectif du Blog Sida est de fournir des éclairages sur l’épidémie de sida. Séropositif-ve-s, parlez de votre vie avec le VIH : l’annonce, les traitements, la prise en charge, la sexualité… Séronégatif-ve-s, racontez votre rapport à la prévention, au préservatif, votre expérience d’un test de dépistage. Proposez vos textes à temoigner@sida-info-service.org

Tout texte hors sujet, agressif, grossier, incitant à la haine raciale et à la discrimination, la diffamation, portant atteinte à l’honneur d’une personne, toute allusion sexiste, homophobe ou raciste, tout comme les messages publicitaires, sera écarté sans appel.

  1. 10 réponses à l'article “Assurance : journal d’un cauchemar (2)”

  2. Par LUDOVIC le 20 février 2012

    Et bien on voit bien comment cela se passe en vrai. Pour avoir gérer la même situation, je reconnais que ces sentiments de jugements, de différences et finalement de discrimination rendent le projet et le couple fragile. On peut lire dans certaines décisions d’assurance que vous n’êtes qu’une statistique, un risque médical mais sachez que finalement c’est encore dans la bétise humaine que nous vivons. Les stats de ces compagnies datent de 1985…c’est dire…et aucune prise en compte des avancées de la tri ….c’est navrant car des stats se mettent à jour !!! Pourtant lorsque l’on a recours à une assurance extérieure à la banque, on pense avoir une gestion personnalisée de son contrat et de sa situation. Nous devons donc lancer un appel au ministre de la santé et de l’économie pour changer la donne et faire en sorte que cette convetion AERAS soit efficace et qu’elle puisse aboutir à des accords d’assureurs. De telles pratiques sont inadmissibles et discriminantes….A suivre

  3. Par tearsofangel le 21 février 2012

    Merci Ludovic pour vos commentaires.

  4. Par Juliette le 17 mai 2012

    Moi mon meilleur amis vient de m’apprendre qu’il était séropositif , et il m’a dit ( comme il m’a envoyé un texto ) qu’il savait que ça mettait notre amitié en danger mais que je mérité de savoir . Quand j’ai lu le texto , pas un seule seconde il ne m’est venus a l’esprit de l’exclure ou autre : la seule chose que je pensait c’était  » Mais , pourquoi ça mettrait en danger notre amitié ?!  » Et je n’ai fais que pleurer pendant 1 semaine jusqu’à parvenir a me convaincre que ça ne l’aidera pas dans son combat. En lisant vos témoignage je suis dégoûtée que il soit possible qu’il y ait encore autant de tabou ou que les séropositif soit encore exclu de la société. Un(e) vrai(e) ami(e) peut vraiment faire ça ? Oublier quelqu’un juste parce qu’un fléau l’accable ? Non . Un(e) vrai(e) ami(e) promet comme j’ai fait de tenir la main a cette personne atteinte du VIH dans l’ambulance , ne partira pas en courant lorsque la personne saigne mais éviteras juste de mettre en contacte le sang de cette personne atteinte du VIH avec un plaie fraîche : Du haut de mes 14 ans je suis capable de penser cela sincèrement que la personne malade soit mon amie ou pas . Les gents incapable de penser comme cela ne valent rien pour moi .

  5. Par mira le 11 juillet 2012

    bravo à tous pour votre courage une amie

  6. Par mira le 11 juillet 2012

    les gens parlent des séropositif mais il ne savent pas ce qu’ils vivent

  7. Par olomo le 16 juillet 2012

    je me m’appelle OLOMO MEKPWA legrand je viens juste d’apprendre au mois de nov 2011 ma seropositivité vraiment cella me stress enormement au vu du fait que je ne sais ou aller ni quoi faire je ne retrouve a la rue sans aide ni soutien je suis perdu car en plus j’ai ete victime de 2 a.v.c parralysé vocalement et du pied gauche je voudrais savoir je peux etre soutenu si oui ou dois je me rendre car seul je ne peu je refuse que le desespoir prenne le desus sur moi car je une envie lutter jusqu’au et vaincre le fleau bien qu’etant condanné vos conseils me serons necesaires merci vla adresse olomo70@yaoo.fr merci de votre bonne comprehension amicalement votre

  8. Par Hope le 11 août 2012

    tearsofangel j’ai l’impression de me lire dans le récit de votre parcours du combattant afin d’obtenir une assurance de pret. Mon mari a eu un cancer qui a été traité et en rémission selon l’oncologue qui le suit mais les assurances ne semblent pas partager cet avis, nous essuyons les refus, et sommes également fichés désormais puisque refus au niveau 3 d’aeras…nous sommes désespérés, notre projet de toute une vie semble voué à tomber à l’eau. Votre témoignage me redonne tout de même un peu d’espoir, pourriez-vous svp me transmettre le nom de cette assurance qui a finalement accepté votre dossier? je pense que c’est notre dernère chance aussi.
    Pour finir, bon courage à vous tous, la maladie n’est pas la même mais le combat si, et il nous faudra à tous encore beaucoup de force pour continuer à nous battre contre toutes ces discriminations.
    amicalement,

  9. Par NAT40 le 12 juin 2013

    tearsofangel, je me trouve confrontée aux mêmes difficultés que vous : refus niveau 3 convention aeras. Comme Hope, j’aimerais connaître le nom de l’assureur qui a enfin osé faire son travail ; au contraire, pourquoi ne pas diffuser son nom ? Je pense que d’autres malades seraient heureux d’en profiter ! Soyons solidaires, courage à tous dans vos combats… Amitiés+++

  10. Par Philroumka le 24 mars 2014

    moi je suis en plein dans la galère déja 4 refus d’assurance pour des assurances pourtant recommandées pour leur ouverture ! !
    je ne sais pas si je pourrai m’assurer ni acheter l’appart

  11. Par nicole le 25 juin 2014

    bonjour, je voudrais savoir si en étant séropositive je peux prendre une assurance vie pour mon fils ?
    merci de me répondre
    Nicole

Ecrire un commentaire