Le Blog sida Éclairages sur la séropositivité et l’épidémie de sida

"Nous continuons à aimer, à être aimées"

10 mars 2010 par Alain |

jude

A l’occasion de la Journée internationale des femmes, Jude, une Africaine séropositive installée en Belgique, a publié sur le blog Echos Séropos d’ici et d’ailleurs, une lettre ouverte à la femme séropo de 2010. Nous vous proposons de lire cette lettre :  

Chère sœur séropositive,

Cette journée de la femme  est aussi la tienne. Le slogan de la marche mondiale 2010 en cette journée de la femme est :  » Tant que toutes les femmes ne seront pas libres, nous serons en marche ! « 

Pour notre part, nous invitons chaque femme séropositive à ne pas s’essouffler et de garder le cap dans sa longue marche acharnée vers la vie et contre la mort.

Notre libération viendra de  notre détermination et du refus à céder, à subir la stigmatisation, la discrimination, la culpabilisation, l’exclusion de cette pandémie injuste.

Notre libération est dans notre capacité à apprivoiser ce virus et à cohabiter pacifiquement avec cet  ennemi intime grâce à nos médicaments et en prenant soin de nous.

Oui, le sida est notre ennemi intime, notre  amant fidèle tapi au fond de nous et qui ne nous quittera plus jamais. Il est entré insidieusement, silencieusement dans nos vies, au creux de notre intimité, dans nos entrailles saccageant au passage nos familles, nous enlevant nos maris, nos amants, faisant de nos enfants des orphelins.  

Pourtant nous continuons à aimer, à être aimées, à concevoir des enfants, à les élever car nous sommes des femmes, nous sommes des mères avec pour missions le don de vie, d’amour et de soi.

Chère sœur séropositive, notre marche de libération passe par la reconnaissance et l’acceptation de notre statut. Notre libération passe par notre visibilité, notre représentativité, par le refus de la culpabilisation  et par la reconquête de notre dignité, de notre liberté.  

Chère sœur africaine séropositive, nous payons un lourd tribut au sida. Il est temps pour nous de sortir de l’ombre, de prendre la parole, de rejoindre les rangs de la marche mondiale des femmes séropositives et de dire NON à la féminisation injuste du sida que nous n’avons pas enfanté. Ensemble refusons la criminalisation et la pénalisation du sida qui ne protégeront personne ainsi et ne feront que renforcer la clandestinité.

Bonne route à toutes.

Jude

Le blog Echos Séropos d’ici et d’ailleurs

Photo : tous droits réservés

  1. Une réponse à l'article “"Nous continuons à aimer, à être aimées"”

  2. Par rolande le 29 mars 2010

    c’est émouvant et très encourageant!
    merci Jude!

Ecrire un commentaire