Le Blog sida Éclairages sur la séropositivité et l’épidémie de sida

Arts et Sida (2/5)

19 août 2008 par Alain |

Street of Philadelphia

Depuis 25 ans, de nombreux artistes se sont emparés du thème du sida : écrivains, cinéastes, chanteurs… Pour le Blog Sida, Mikolaj, jeune séropositif, commente 5 chansons qui l’ont particulièrement touché. Aujourd’hui, Street of Philadelphia, interprétée par Bruce Springsteen. (2/5)

Passons aujourd’hui de l’autre côté de l’Atlantique. Nous sommes le 23 décembre 1993 et les Etats-Unis comme le reste du monde découvrent un film extraordinaire. Un film qui fera scandale car il pointera du doigt les inégalités des séropositifs dans le monde du travail et plus généralement dans la société.

Dans Philadelphia, réalisé par Jonathan Demme, Andrew Beckett est un avocat brillant. Sa carrière est prometteuse. Adulé par son milieu, rien ne semble devoir ralentir son ascension. Mais, un jour, ses associés apprennent qu’Andrew est contaminé par le virus du sida. Il est licencié pour faute professionnelle. Andrew décide de ne pas se laisser faire et attaque le cabinet pour licenciement abusif.

Philadelphia sera le premier film du genre, et peut être LE classique pour tous les séropositifs jusqu’à nos jours. Pour la musique, la production choisit notamment un homme à la carrure internationale : le « BOSS ».

Bruce Springsteen propose une chanson bouleversante à plus d’un titre, que se soit pour ses paroles ou par l’interprétation qu’il en fait. Elle s’intitule Street of Philadelphia.

Controversée au départ, elle finit par s’imposer sur tous les continents. Car, fait étonnant pour une chanson évoquant un thème aussi grave, Street of Philadelphia arrivera partout dans les sommets des charts mondiaux.

Les récompenses affluent. Bruce Springsteen rafle tout les prix avec un Golden Globe pour « la meilleure chanson originale », un Oscar et surtout, événement assez rare, le Grammy Awards* de la chanson de l’année en 1995. Cette récompense constitue un symbole fort dans un pays extrêmement puritain, où grâce à ce chanteur fabuleux qu’est Bruce Springsteen, on parle enfin du sida au grand public.

Merci BOSS pour cette énergie, cette passion et ce dévouement à la lutte contre les discriminations liées au sida.

* Equivalent en France des Victoires de la Musique

Photo : Tous droits réservés

Ecrire un commentaire