Le Blog sida Éclairages sur la séropositivité et l’épidémie de sida

Tous mes collègues savent que je suis malade mais très peu savent que je suis séropositif

1 décembre 2007 par Alain |

A l’occasion de la Journée mondiale contre le sida, Sida Info Service, en partenariat avec l’association Les Jeunes SéroPotes, donne la parole à 4 jeunes gays séropositifs.


NicolasNicolas, 27 ans, est militaire. Il découvre sa contamination par le virus du sida en 2005.
Ses amis ne réagissent pas tous de la même manière quand il leur apprend sa séropositivité.
Nicolas parle aussi de la poursuite de sa carrière, hors de l’armée.


– L’évolution de carrière est une catastrophe à cause de la séropositivité puisque les armées ne sont pas rattachées à tout ce qui est réglementations sur l’emploi, droit du travail. On est complètement détaché de ça. Ils en profitent et ça c’est une catastrophe. – (Extrait)

Podcast
(Entretien 6/10)
Ecoutez le témoignage de Nicolas

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

  1. 6 réponses à l'article “Tous mes collègues savent que je suis malade mais très peu savent que je suis séropositif”

  2. Par NYIRA Selly le 13 décembre 2007

    Je viens de lire ton message bouleversant.Ce n’est pas parce que tu es séropositif au VIH/SIDA que tu n’en es pas moins un homme.
    Tu peux faire carrière hors de l’armée n’est ce pas? Il serait peut-être temps que les pouvoirs publics réforment les règlementations de l’Armée surtout en matière de de droit du travail et ressources humaines
    Je te souhaite beaucoup de courage et surtout ne baisse pas les bras
    Selly

  3. Par NYIRA Selly le 13 décembre 2007

    Bonjour Nicolas
    Très bouleversant ton message, mais surtout ne te laisse pas démonter.
    Il serait peut-être temps que les pouvoirs publics français revoient la règlementation en matière du droit du travail et des ressources humaines, car ton cas n’est su^rement pas isolé. Et puis ce n’est pas parce qu’on est séropositif au VIH/SIDA que l’on n’en est moins homme. Pour ma part, je te souhaite pleine de bonnes choses à vivre et sache qu’il n’y a pas que l’Armée. Tu peux te réaliser ailleurs
    Avec toute mon amitié

  4. Par lesquelen le 7 janvier 2008

    bonjour a tous,

    très touchant les tèmoignages.
    ne baisser pas les bras un jour viendra,ou la justice serra rendu pour le drois au trvail.
    je suis atteinte depuis 95 et j’ai moi aussi perdu mon travail, de plus j’ai une merveilleuse petite fille atteinte.
    le plus dure c’est de ne pas avoir de petit amis. car on nous jettes.
    affectueusement.

  5. Par mili seropo aussi le 26 février 2008

    Que t’es t’il arriver quand les médecins militaires ont su que tu était séropo. Quel était ton statut ??

  6. Par mehdi le 15 avril 2011

    bosoire a touse je sui touché par cette maladie de pui le moi de janvié pour moi celle et tré dur a suporte rien que de pansé que moi jeré pu atrape sa per de famille suite a une ceparation il c est pasé une chose de terible et je sui ales de bon coeur avec la confiance et voila chui contaminé aussi ma mi me senble détrui je c est plu ou métre les pier si vou pouvé méde sa seré coule merci a touse

  7. Par alan le 26 mars 2012

    bonjour a tous
    j’avoue que ces situations sont durs ,surtout quand on se sent capable mais il y a comme un murs .
    Pour ma part,j ai été infecter en 2004,mes enfants ne le sont pas grâce a dieu car je ne leurs souhaite pas cette vie.
    Pour en revenir au travail ce qui me mine , au vu de me recherche infructueuse ,j ai décider de me formé pour créé ma petite société ( ou le personnes comme moi ne serait pas exclus )
    a l’heure actuel c’est le financement et 1 ou 2 partenaire qui souhaite travail.
    a bonne entendeurs ?
    BON COURAGE A TOUS

Ecrire un commentaire