Le Blog sida Éclairages sur la séropositivité et l’épidémie de sida

C’est peut-être plus facile avec un séropositif mais c’est pas forcément mieux

30 novembre 2007 par Alain |

A l’occasion de la Journée mondiale contre le sida, Sida Info Service, en partenariat avec l’association Les Jeunes SéroPotes, donne la parole à 4 jeunes gays séropositifs.


GuillaumeAujourd’hui, Guillaume, étudiant, âgé de 22 ans. Il a appris sa séropositivité en avril 2007.
Avec juste quelques mois de recul, il parle des relations avec sa famille, de l’amour, de la sexualité et de l’avenir.


– Très rapidement après ma contamination, j’ai rencontré quelqu’un et au bout d’une semaine je lui ai dit que j’étais séropositif. La réaction qu’il a eue ça a été de me prendre dans ses bras. J’ai été très content de sa réaction. Ca a permis de faire évoluer la relation. On n’est pas restés très longtemps ensemble parce que je pense effectivement que la séropositivité a joué dans la balance. – (Extrait)

Podcast
(Entretien 5/10)
Ecoutez le témoignage de Guillaume

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

  1. Une réponse à l'article “C’est peut-être plus facile avec un séropositif mais c’est pas forcément mieux”

  2. Par Emmah le 8 mai 2009

    Il existe plusieurs types de VIH. Le fait d’en avoir un n’empeche pas d’en attraper un autre. Ainsi que l’argument de la fin « me permet de prendre un peu plus de libertés puisque je suis seropositif » Me parait bof.

Ecrire un commentaire