Le Blog sida Éclairages sur la séropositivité et l’épidémie de sida

Barbara appelait ce coin « son petit théâtre »

24 novembre 2007 par Alain |

Barbara

Après un an d’hésitation, Barbara accepte de poser pour « Regards de femmes Portraits d’espoir », un album destiné à soutenir les projets de Sidaction dans la lutte contre le sida. Le photographe Bernard Sellier raconte pour le Blog Sida la façon dont s’est déroulée la séance photo, quelques semaines avant la mort de la chanteuse, le 24 novembre 1997.

Il a fallu presque un an de coups de téléphone pour que Barbara accepte de faire la photo. Elle ne voulait plus la faire parce qu’elle avait quitté la scène. La dernière fois, elle n’avait pas pu finir ses récitals et avait tout arrêté. L’éditeur Michel Lafon m’a dit : « S’il n’y a pas Barbara, c’est un monument en moins dans le livre. » J’ai appelé Barbara : « Me dire que tu ne veux plus, c’est incroyable. Tu oses me dire que tu ne veux plus faire partie de cette histoire ! » Finalement elle a accepté.

La photo n’a pas été faite à Paris. Barbara préférait que je vienne chez elle à Précy-sur-Marne. Le jour dit, j’ai loué une voiture avec mon assistant, et nous nous sommes retrouvés devant le portail au moment où le clocher sonnait 14 h. Juste à ce moment-là, le portail s’est ouvert… On est rentrés, le portail s’est refermé et Barbara est apparue au fond de son petit jardin. C’était une belle journée d’automne. Il y avait du thé préparé, du café, des pommes épluchées et découpées en petits carrés avec des petits piques pour que je puisse les attraper. Barbara connaissait exactement mon état de santé car elle était amie avec mon médecin Gilles Pialoux. Gilles me disait : « Tu sais, Barbara m’a encore demandé de tes nouvelles. » Sauf qu’elle ne savait pas que j’étais déjà très fatigué et que les déplacement m’étaient pénibles. Dès mon arrivée, elle m’a dit : « Mais c’est moi qui aurais dû venir chez toi ! ». Barbara connaissait l’épidémie par cœur. Elle était insomniaque, alors elle faisait un peu d’écoute de nuit pour les malades.

Nous avons passé la journée ensemble. Elle ne savait pas vraiment comment faire. Elle voulait faire la photo dans le jardin sous une tonnelle mais j’ai refusé. Ca n’avait rien à voir avec le ton du livre, il fallait un fond noir. Mon assistant a proposé un petit coin où nous pourrions installer le studio. Un coin que Barbara appelait son « petit théâtre ». C’est là qu’elle répétait. J’ai sûrement été la dernière personne à écouter Barbara chanter pendant qu’on montait le studio. Elle s’est mise au piano et a fredonné. Ce sont des souvenirs inoubliables.

Barbara s’est installée dans un canapé. Nous avons fait deux pellicules, donc 72 photos. 71 ont été détruites. D’habitude Barbara faisait revenir le photographe avec ses négatifs et avec un cutter, elle les détruisait. Là, elle m’a fait confiance. J’ai détruit les négatifs avec une paire de ciseau.

Il y a une tâche blanche en bas à droite de la photo. Barbara s’était maquillée et avait mis un beau haut mais avait gardé un jogging blanc. Nous n’y avons pas pensé et c’est pour ça que ça fait une tâche claire. C’est son genou en fait. Cette photo est l’une des rares sinon la seule photo posée avec ses mains. Si je fais un portrait c’est pour qu’il ne ressemble pas aux autres.

Barbara

Avant de partir, Barbara a coupé des roses de son jardin. Elle qui avait connu des scènes recouvertes de roses au final, eh bien elle m’a donné des roses de son jardin. Les pétales sont toujours dans un petit pot ici.

Quand nous avons repris la voiture, alors que Barbara ne sortait plus, elle m’a tenu le bras et m’a accompagné dans Précy. Elle a fait plein de gestes au cours de cette journée.

Barbara ne voulait pas écrire les quelques mots que je demandais pour accompagner la photo. Elle estimait que son portrait suffisait. Je lui ai dit qu’elle serait la seule à avoir une page blanche à côté de sa photo. Je me suis battu et elle m’a donné un extrait d’une de ses dernières chansons. Mais elle n’a pas signé. Barbara est la seule à ne pas avoir signé. Elle est morte le jour de la sortie du livre.

Souvenirs de Bernard Sellier recueillis par Alain Miguet


Ecoutez le témoignage de Bernard Sellier

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Crédits photos : © Bernard Sellier

  1. 5 réponses à l'article “Barbara appelait ce coin « son petit théâtre »”

  2. Par Marco le 25 novembre 2007

    Merci de cette merveilleuse interview !!! j ai plein d’émotion …après avoir vue le film de Coppola, Bejart et Don ce soir , cette interview me vient remplir mon coeur et mes reves !

  3. Par soirée le 28 novembre 2007

    « Venez nombreux au concert d’ Isabelle Vajra « barbara ,une passion »
    Samedi soir 1 er décembre à 21 heures à la soirée contre le sida,soirée spéciale à tarif réduit avec de nombreux inédits dont « sid’amour à mort, Nantes et l’aigle noir, le récital fera l’objet d’un film pour le DVD!

    Pour ceux qui n’ont pas pu assister au concert exceptionnel d’isabelle vajra à donné à précy sur Marne le village de Barbara dimanche 25 novembre,sachez que les 200 témoins dont firent partis Yves duteil,rapportent que le récital fut bouleversant,à la moitie du concert la salle était debout ,.

    Samedi est l’occasion pour ceux qui n’ont pas encore découvert Isabelle de se rattraper !

    Pour ceux qui n’ont pas encore vu la vidéo qu’a réalisé Nicolas Paulin,un jeune admirateur sur Isabelle vajra,sachez qu’elle fait un carton sur dailymotion ,elle a été vu par prés de 900 personnes en juste une semaine en voici le l’adresse »:
    http://www.dailymotion.com/relevance/search/isabelle+vajra/video/x3jadx_bar
    bara-laigle-noir-ou-isabelle-vaj_music »

    Théâtre du tambour royal
    94 faubourgs du temple
    Passage pivert
    Metro goncourt ou belleville
    Réservation :01 48 06 72 35

  4. Par Kengen Yves le 21 mars 2008

    Madame, Monsieur,

    Pourriez-vous me dire qui détient les droits pour la photo de Barbara trouvée sur votre site?
    Je vous en remercie d’avance,

    Bien à vous,

    Yves Kengen
    Free Lance Journalist

  5. Par adrien le 31 octobre 2010

    j’ai ouï dire que barbara était séropositive. pourriez vous svp me répondre sur ce point ?

  1. 1 Trackback(s)

  2. déc 1, 2007: A vouloir s’Aimer, Ils sont morts d’Amour, Sid’assassinés. | Marmotte WEBlog| Le blog d'une marmotte en Maurienne

Ecrire un commentaire